29 Oct 2018

CIEL Finance

CIEL Ferney Trail 2018 : 5 questions à Sandrine Busviah, 2e au classement Senior & 1ère au classement général (F) des employés du Groupe CIEL

CIEL Ferney Trail 2018 : 3700 participants, 200 volontaires et quelques 1000 collaborateurs du Groupe CIEL à faire partie de cette aventure humaine. Parmi, Sandrine Busviah, Senior Client Service Coordinator à la Bank One. Elle est 5ème au classement général féminin, 2ème au classement senior et 1ère au classement général (F) des employés du Groupe CIEL. Rencontre.

Qui es-tu ? 

Je m’appelle Sandrine Busviah, j’ai 28 ans et j’ai rejoint Bank One en 2014. Depuis, je travaille dans le « International Banking Department » comme Senior Client Service Coordinator.

Quand as-tu commencé le trail ? Quand t’entraînes-tu ? 

En 2014. J’avais entendu parler du CIEL Ferney Trail peu après mon arrivé à Bank One. Je savais que je n’aurais pas été prête pour l’épreuve. Je me suis donc inscrite au Moka Trail un mois après. J’ai débuté la saison de Trail en 2015, par la ligue courte (des distances variant entre 6 km et 15 km).

En 2016, j’ai commencé à m’entraîner avec Yannick Lincoln. Si avant je courais un peu dans tous les sens, sans vraiment savoir quoi travailler, Yannick me donne un programme plus structuré. Cette année je me suis lancée sur la ligue longue. La préparation est très différente et demande beaucoup plus de rigueur et de discipline. Mes entraînements sont selon mes objectifs. Je m’entraîne principalement les matins en semaine, avant le travail et les week-ends, je fais de plus longues sorties, avec du dénivelé. Je fais aussi beaucoup de vélo en entraînement croisé et un peu de natation aussi.

D’où vient cette passion ?

J’ai commencé à courir à l’âge de 12 ans. A l’école, je faisais du demi-fond. Je n’avais jamais couru plus de 1500 m avant le Trail. 

1 moment marquant sur le CIEL Ferney Trail 2018 ?

J’avais eu un moment d’angoisse la veille de la course, je n’étais pas en confiance. J’avais donc pris un départ prudent, au 7e km, les marshals m’encourageaient et m’annonçaient que j’étais 8eme. Je ne voulais pas de cette place, je me suis ressaisie et j’ai accéléré pour remonter les autres concurrentes au fur et à mesure. Au final, j’ai amélioré mon temps de 5 minutes !

Des projets/défis ?

Je n’ai pas encore établi mon calendrier pour 2019. Par contre, j’ai très envie de participer à l’OCC (55 km et 3500 m D+), une des courses de l’UTMB. 2019 tournera fort probablement autour de la chasse au point ITRA (International Trail Running Association) et à la qualification pour 2020. Quant au CIEL Ferney Trail, je me lancerai sur le 50 km l’année prochaine !